Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Loviso

La rationalité de la théologie de l'islam

8 Mai 2018 , Rédigé par Loviso Publié dans #Histoire & Civilisations, #religion islam, #Societé&culture

Cet Islam,l’éminent orientaliste Jacques Berque, le salue comme « un système, qui, à une époque de lassitude du monde, voulut lui rendre sa jeunesse ».[1]

Maxime Rodinson a écrit :« La rationalité de la théologie musulmane est extrême, elle est admirable. Tout l’Islam intellectuel du Moyen Age est placé sous les auspices de la raison. » RODINSON, M. : Entre Islam et Occident.

Le mot « conquête » en arabe se dit d’ailleurs fath (pluriel : futuhat), c’est-à dire « ouverture » dans le sens d’ouverture de l’espace, d’ouverture à la lumière (de la nouvelle religion),de libération.On peut penser aussi que, au cours de la
phase suivante, quand la majorité des armées musulmanes s’est trouvée composée de gens des pays conquis.[1]

Gandhi disait :« Plus j'étudie plus j'apprends que la force de l'Islam ne se puise pas dans l'épée ».

Aussitôt que les Arabes eurent terminé leur conquête, leur oeuvre de civilisation commença. En moins d'un siècle, ils avaient défriché les campagnes incultes, peuplé les villes désertes, créé des monuments magnifiques, établi des relations commerciales avec tous les autres peuples. Ils s'étaient ensuite adonnés à la culture des sciences et des lettres, traduisaient les auteurs grecs et latins, et fondaient des universités qui furent pendant longtemps les seuls foyers intellectuels de l'Europe[1]  Gustave Le Bon (1884) La civilisation des Arabes

Dans ce contexte, l’Islam arrive avec un discours d’ouverture.La nouvelle religion tolère toutes celles qui s’apparentent à elle,c’est-à-dire les religions monothéistes,avec leurs différentes sensibilités.Elle demande seulement qu’on l’accepte elle-même ;
elle n’impose rien dans le domaine cultuel pour les non-musulmans.De fait, dès 650 après J.-C., un évêque nestorien écrivait déjà les lignes suivantes :
« Nec tamen religionem Christi impugnant sed potius fidem commandant sacerdotes sanctosque domini honorant. » (« Non seulement ils ne combattent pas la religion du Christ mais encore ils protègent notre foi et honorent les prêtres et les saints du Seigneur. »)LECLERC, L. « Brochure sur l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie »,cité par AMMAR, S. « Médecins et Médecine de l’Islam » : 53.

« Aucune autre religion dans l'histoire ne s'est propagée aussi rapidement que l'Islam.... L’occident a largement cru que ce déferlement religieux fut rendu possible par l'épée. Mais aucun érudit moderne n'ccepte cette idée et le Coran est explicite dans le soutien de la liberté de conscience. » Islam-The Misunderstood Religion, Readers Digest (Edition Americaine) Mai 1955.

 «J'ai été frappée à plusieurs reprises encore par cette unité indivisible de l'Islam qui fait de l’homme instinctivement un frère»LA FAMEUSE POETE INDIENNE SAROJINI NAIDU -IDEALS OF ISLAM, vide Speeches & Writings, Madras, 1918, p. 169)

  A. S. Tritton illustre Historien disait : «l'image du soldat musulman avançant avec une épée dans une main et le Coran dans lautre est tout àfait fausse» L'Islam. Londres 1951 page 21
De Lacy Oleary, Historien disait :« L'histoire est claire sur ce point: la légende des musulmans fanatiques s'abattant sur le monde, imposant l'Islam,à la pointe de l'épée, aux peuples vaincus est un des plus fantastiques et absurdes mythes que les historiens ont pu répéter. »Aux carrefours de l'Islam, page 28- (Ed. originale Islam at crossroads, Londres 1923, p.8)

« C'était la première religion qui a prêché et a pratiqué la démocratie ; dans la mosquée, quand l'appel pour la prière est retenti et des adorateurs sont recueillis ensemble, la démocratie de l'Islam est incorporée cinq fois par jour oùle paysan et le roi se mettent à genoux côte à côte et proclament : 'seul Dieu est grand '...» LA FAMEUSE POETE INDIENNE SAROJINI NAIDU -IDEALS OF ISLAM, vide Speeches & Writings, Madras, 1918, p. 169)

Sources

  • [1] APPORTS DE LA CIVILISATION ARABO-MUSULMANE DANS LA CONSTITUTION  DES PRINCIPES PHILOSOPHIQUES DE L'OSTÉOPATHIE.
  • [2] Gustave Le Bon (1884) La civilisation des Arabes.Ouvrage illustré de 10 photolithographies, 4 cartes et 366 gravures dont 70 grandes planches, d'après les photographies de l'auteur ou d'après les documents les plus authentiques. Le Sycomore 102 Bd. Beaumarchais 75011 Paris

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Shana 13/04/2019 13:31

Beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. Un blog très intéressant. J'aime beaucoup. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). Au plaisir.

Candice 28/02/2019 14:02

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.