Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Loviso

Savant et inventeur musulman :Al-Idrissi et la géographie du monde(Al-isdrisi -أبو عبد الله محمد الإدريسي)‎

14 Octobre 2012 , Rédigé par Loviso Publié dans #Histoire & Civilisations

 

Al-Idrisi.jpg

 

Il s'agit d'Abou Abd Allah Muhammad al-Idrisi: un grand géographe, cartographe, égyptologue et voyageur musulman. Il est né à Ceuta en Espagne en 1099. Il a inventé  la première carte du monde entier qui constituait l'une des cartes les plus avancés du monde antique. Il est mort en Sicile en 1166.

  Dès le 9ème siècle, les marchands arabes ont été les premiers à explorer des régions lointaines comme la Chine, l'Afrique, l'Asie centrale. Al-Masudi,un encyclopédiste du 10 e siècle (( علی بن حسین مسعودی Abu al-Ḥasan ʿAlī ibn al-Ḥusayn ibn ʿAlī al-Masʿūdī)  voyagait au milieu du 10ème siècle à plusieurs  pays et écrivait son célèbre ouvrage où  Il  a analyse l'histoire, la religion et la géographie en se basant sur les textes de l'Antiquité des divers peuples des pays visités,cet ouvrage s'appelle Muruj adh-dhahab ou Les prairies d'or qui resteront jusqu'au milieu du XVe siècle le manuel de référence des géographes et des historiens de langue arabe ou persane.

  Mais c'était grâce au travail d'un autre géographe arabe, Al Idrissi (1100-1166) que la géographie du monde a connu des évolutions importantes. Al Idrissi  a incorporé la découverte de l'Afrique, l'Océan Indien et l'Extrême-Orient réunis par des marchands arabes et des explorateurs à partir des informations héritées de la part des géographes classiques pour créer la carte du monde la plus précise dans les temps pré-modernes.

  Il fut le premier à dessiner une carte du monde de manière scientifique en 1154, connue sous le nom de  Rogeriana Tabula pour le roi normand Roger II de Sicile. Il passa dix-huit ans à la cour du roi Roger, travaillant sur des commentaires et des illustrations de la carte. C'est pratiquement une encyclopédie géographique de l'époque, qui contient des informations non seulement sur ​​l'Asie et l'Afrique, mais aussi les pays occidentaux.

 

TabulaRogeriana.jpg

La Tabula Rogeriana, faite par al-Idrisi,une des cartes les plus avancés du monde antique.

Contribution scientifique 

  La principale contribution d'al-Idrissi se trouve dans les plantes médicinales telles que présentées dans plusieurs de ses livres, en particulier Kitab al-Jami-li-Sifat Ashtat al-Nababat. Il collectionnait les plantes et les données non signalées précédemment et ajoute que cela fait l'objet de la botanique, avec une référence particulière aux plantes médicinales. Il a donné les noms des médicaments en six langues: syriaque, grec, persan, hindi, le latin et le berbère.
 Al Idrissi fait des contributions originales à la géographie. Mis à part le globe d'argent qu'il a fait pour le roi de Sicile, il a donné la description du monde dans al-Kitab al-Rujari (Livre de Roger) aussi connu comme Nuzhat al-Mushtak. Il a également écrit une autre encyclopédie géographique connue sous le nom Kitab al Mamalik wa Al Masalik (Livre des royaumes et des itinéraires de voyage).

  La géographie de l'al Idrissi montre comment le monde a été conçue au 12ème siècle. Son atlas décrit, d'une manière codifiée les pays, leurs villes principales, leurs routes et leurs frontières, les mers, les rivières et les montagnes.
Al Idrissi introduit un style innovant dans la fabrication de ses cartes en utilisant une variété de couleurs. Les noms des pays sont en rouge. La mer est en bleu avec un filet blanchâtre vallonné, les lacs et les rivières sont indiqués en vert et bleu. Les montagnes sont représentées en plusieurs nuances de couleurs, variant de l'ocre au rose. Les villes sont indiquées par des rosettes en or.

IdrissiDans la géographie d'al-Idrissi, le monde était divisé en 70 sections, chacune représentée par une carte et un texte. Conformément à la convention arabe, le nord est en bas de la carte et le sud en haut. Il avait divisé le monde habité dans le sens de latitude avec sept climats. Chacun des climats a été sous-divisé en dix sections longitidunale.

  Sphéricité du monde

  L'une des contributions les plus remarquables d'Al Idrissi était sa conviction que le monde était sphérique. Certaines de ses déclarations dans son livre comme "la terre est ronde comme une boule" était en effet révolutionnaire pour l'époque. Jusqu'à la fameuse expédition de Christophe Colomb, les médiévistes et les astronomes ont persisté avec la fausse idée que le monde était plat. Al Idrissi travaillé sur un projet pionnier pour le roi Roger où il a  démontré la forme physique de la Terre. À cet effet, il a fait un globe d'argent du poids 400kgs.

 La mer inconnue de l'Atlantique (la découverte d'un nouveau territoire dans l'Atlantique)
 
La notion de "la Terre est sphérique" a inspiré plus tard Columbus pour naviguer vers l'ouest dans l'espoir d'atteindre l'Inde par une route alternative. On savait très peu de ce qui existait au-delà de l'océan Atlantique (alors connue sous le nom de mer des ténèbres et de brouillard. Cependant, Al Idrissi, dans son livre "Nuzhat al-Mushtaq fi Ikhtiraq al-afaq" (Excursion de celui qui désire traverser l'horizon) a écrit qu'un groupe de marins de l'Afrique du Nord a navigué dans la mer des ténèbres et de brouillard afin de découvrir ses limites. Il a relaté que les marins ont  finalement atteint une île sur le quatrième jour et trouva des gens et des cultures où la langue arabe était comprise.

«Le commandant des musulmans Ali ibn Youssef ibn Tachfine a envoyé son amiral Ahmad ibn Umar, mieux connu sous le nom de al-Raqsh Auzz d'attaquer une île dans l'Atlantique, mais il est mort avant de le faire [..]. Au-delà de cet océan de brouillard, on ne sait pas ce qui existe là-bas. Personne n'a la certitude de ce-ci, car il est très difficile de le traverser. Son atmosphère est brumeuse, ses vagues sont très fortes, ses dangers sont périlleux, ses bêtes sont terribles, et ses vents sont pleins de tempêtes. Il ya beaucoup d'îles, dont certaines sont habitées, d'autres sont submergés.[..] Et  c'est de la ville de Lisbonne, que les aventuriers énoncés connus sous le nom de Mugharrarin (les séduits), pénétrèrent  la mer de brouillard et  voulaient savoir ce qu'il contenait et où il se termine. [...] Après avoir naviguer pendant plus de douze jours  ils aperçurent une île qui semblait être habité, et il y avait des champs cultivés. Ils ont navigué pour voir ce qu'il contenait. Mais bientôt, les barques les ont encerclé,emprisonné et les ont transporté jusqu'à un misérable hameau situé sur la côte. Là, ils ont débarqué. Les navigateurs ont vu là-bas des gens qui ont la peau rouge, il n'y avait pas beaucoup de cheveux sur leur corps, les cheveux de leurs têtes étaient droites, et ils étaient de haute taille. Leurs femmes étaient d'une beauté extraordinaire. " Extrait de la traduction de"al Idrissi’s account of the Atlantic Ocean "  qui  a été publiée par le professeur Mohammed Hamidullah en 1968 dans son article «Découverte musulmans d'Amérique avant Christophe Colomb".

  Articles en rapport :

 

 

Sources:

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Muhammad_al-Idrisi

http://www.gov.mu/portal/sites/arabmaritime/Al%20Idrissi%20and%20World%20Geography.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Al_Mas%C3%BB%27d%C3%AE


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article